Une coercition renforcée en guise de gouvernement économique

Michel Dévoluy, Université de Strasbourg (BETA).

La crise a révélé les faiblesses de la construction monétaire européenne. Mais l’Union n’a pas pour autant vraiment appris. Alors que la zone euro a besoin d’un vrai gouvernement économique, le Conseil européen de mars 2011 a opté pour un renforcement de la surveillance multilatérale. Ce choix de la continuité fragilise l’Europe.

Citer cet article

Michel Dévoluy « Une coercition renforcée en guise de gouvernement économique », Bulletin de l’Observatoire des Politiques Économiques en Europe, vol. 24, 7 - 10, Eté 2011.

Télécharger la citation

Droits et Permissions

Accès libre (open access) : Cet article est distribué selon les termes de la licence internationale Creative Commons Attribution 4.0.

Le financement du libre accès est assuré par le BETA – Bureau d’Économie Théorique et Appliquée.

Du / des même(s) auteur()s



D'autres articles qui pourraient vous intéresser



Partager