Numéro 46 - Eté 2022 : Spécial « 50 ans du BETA »

Éditorial

Éditorial − Le Bureau d’Economie Théorique et Appliquée (BETA) fête ses 50 ans

Julien Pénin, BETA, Université de Strasbourg

Le Bureau d’économie théorique et appliquée (BETA) fête ses 50 ans. Le point culminant des actions et évènements organisés pour célébrer cet anniversaire a été une grande conférence à Strasbourg les 19-20 mai 2022. Dans la lignée de cette conférence anniversaire, ce numéro spécial du Bulletin de l’Observatoire des Politiques Economiques en Europe (OPEE) me donne l’occasion de revenir sur l’histoire du BETA ainsi que sur la richesse de son actualité, en particulier en lien avec les politiques économiques européennes. Le BETA est créé en 1972 par un groupe de jeunes chercheurs réformateurs réunis autour de (...)

Article

Regard rétrospectif et cliométrique sur une étape de la construction européenne — Les activités innovantes : 1981-2001

Regard rétrospectif et cliométrique sur une étape de la construction européenne — Les activités innovantes : 1981-2001

Claude Diebolt, CNRS et Université de Strasbourg (BETA)

L’objet de cet article est d’étudier les débordements géographiques de connaissance sur l’activité innovante et le processus de convergence des régions européennes de 1981 à 2001. Notre recherche révèle la présence d’effets spatiaux que nous intégrons successivement dans notre analyse de la convergence. L’estimation d’un modèle avec autocorrélation spatiale des erreurs montre que les effets de débordement géographique contribuent favorablement au processus de rattrapage des régions les moins performantes. Nous modélisons l’hétérogénéité spatiale par une spécification à deux régimes spatiaux, de type « (...)

Article

Soixante ans de politique européenne de la formation professionnelle

Guy Tchibozo, LISEC UR 2310, Université de Strasbourg

Soixante ans après ses débuts, la politique européenne de la formation professionnelle (PEFP) présente un bilan certes convaincant (en termes de nombre d’initiatives et d’étendue du champ couvert), mais perfectible. Dans un contexte nécessitant d’équilibrer prérogatives des États membres, responsabilités de l’Union, et implication des sociétés civiles, la PEFP a su s’organiser de façon méthodique au service d’objectifs bien identifiés. Ses résultats peuvent être constatés en matière d’inclusivité, d’immersion professionnelle, de mobilité transnationale, de transparence et validation des qualifications, et (...)

Article

La BCE face à la flambée des prix dans la zone euro

Gilbert Koenig, Université de Strasbourg (BETA)

L’article retrace les évolutions récentes de court terme de l’inflation et de la croissance du PIB dans la zone euro et dans ses pays membres. Il montre ensuite comment la BCE, face à ces évolutions, a dû changer sa stratégie par rapport à celle menée jusque-là pour éviter la déflation. Les perspectives de la BCE sur l’évolution de l’inflation et de la croissance à moyen terme de la zone euro traduisent l’espoir qu’ont ses responsables d’une baisse du taux d’inflation, de la stabilité de l’activité économique et d’une réduction du taux de chômage. Mais ces perspectives risquent de ne pas se réaliser notamment (...)

Article

Le rôle de la politique monétaire dans la lutte contre le changement climatique

Antoine Ebeling, Université de Strasbourg, Université de Lorraine, CNRS, BETA

Le 4 juillet 2022, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé l’intégration de critères environnementaux dans sa politique de rachats d’actifs (assouplissement quantitatif). L’introduction de critères environnementaux dans la conduite de la politique monétaire envoie un signal fort à l’ensemble des marchés financiers et tranche avec la « neutralité » sectorielle, ancien pilier de la BCE. Cet article détaille tout d’abord la relation entre risque climatique et risque financier. Dans un second temps, cette note présente et discute différentes propositions d’économistes pour verdir la politique monétaire. (...)

Article

Vers une réforme du Pacte de stabilité et de croissance ?

Damien Broussolle, Institut d'Etudes Politiques, Université de Strasbourg (LaRGE),

Dans l’Union européenne, les règles budgétaires, dont la principale concerne le Pacte de stabilité et de croissance, font l’objet de critiques depuis des dizaines d’années. Elles ont traversé plusieurs crises et ont été adaptées à plusieurs reprises sans toutefois les éteindre significativement. La décennie récente, marquée par les crises de 2008 et du Covid-19, mais aussi par des circonstances financières inédites (dette, taux d’intérêt), a relancé les débats. Consciente des insuffisances du Pacte la Commission a lancé en 2018 un processus de discussions pour une réforme, qui devait aboutir à des propositions (...)

Article

Les perspectives d’évolution de la PAC dans les années 2020

Meixing Dai, Université de Strasbourg (BETA) et CNRS

Anissa Maddi, Université de Strasbourg

Clarisse Monsch, Université de Strasbourg

La Politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne (UE) pour la période 2021-2027, qui ne sera appliquée qu’en 2023, entend mettre l’accent sur des objectifs environnementaux, en réponse au Pacte vert européen, et introduit un volet social. Un budget en baisse relative et une décentralisation accrue de sa mise en œuvre limitent toutefois la portée des réformes. A la lumière des tensions géopolitiques actuelles en Europe, la PAC devra, à nouveau, considérer la sécurité alimentaire comme un objectif prioritaire, car celle-ci est essentielle pour la stabilité sociale et politique au sein de l’UE, voire (...)

Article

La nouvelle gouvernance économique européenne et ses implications sur les politiques du marché du travail

Isabelle Terraz, Université de Strasbourg (BETA)

Isabella Van der Laan , Université de Strasbourg

Depuis la crise des finances publiques, les instances européennes disposent de pouvoir accrus sur les politiques d’emploi menées par les Etats membres. Après avoir expliqué la genèse de ce changement qui a été qualifié de « nouvelle gouvernance économique », nous passons en revue le type de politiques d’emploi préconisées par les instances européennes. Employabilité, activation des chômeurs et décentralisation des négociations sont parmi les thématiques récurrentes des instances européennes. En ce qui concerne le dernier point, l’OCDE a révisé ses préconisations du fait de manque de preuves empiriques tandis (...)

Article

Institutions budgétaires indépendantes dans l’UE : présentations et perspectives futures

Théo Metz, Université de Strasbourg (BETA)

Le 5 septembre 2022, le FMI (Arnold et al. 2022) a proposé une nouvelle réforme du cadre budgétaire de l’Union européenne en accordant plus de pouvoir aux institutions et au règles budgétaires. Dans celle-ci, les institutions budgétaires indépendantes nationales ont un rôle accru dans le contrôle et l’évaluation des plans budgétaires nationaux menés par les gouvernements. Cette note revient dans un premier temps sur la création de ces institutions budgétaires indépendantes au sein de l’Union européenne, et porte ensuite un regard sur le potentiel rôle que ces institutions peuvent jouer dans le futur en (...)

Article

Vers un changement de paradigme dans la conception par l’UE de ses relations économiques avec les pays tiers ?

Eric Rugraff, Université de Strasbourg (BETA)

Les institutions européennes, et notamment la Commission, ont été aveuglées pendant des décennies par les bienfaits de la mondialisation et les gains à attendre d’une division internationale poussée des processus de production. La pandémie et la guerre en Ukraine ont obligé l’UE à modifier son approche des relations économiques internationales et à adopter une nouvelle approche, celle de « l’autonomie stratégique ouverte ». L’ouverture internationale demeure la base de la politique économique extérieure de l’UE. Toutefois elle doit désormais être pensée et organisée stratégiquement pour limiter les risques (...)

Article

La poursuite de l’uniformisation de la politique européenne de coopération au développement ? Le volet commercial et la budgétisation du FED

Francis Kern, Université de Strasbourg (BETA)

Claire Mainguy, Université de Strasbourg (BETA)

Depuis les années 1950, les liens avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifiques (ACP) ont été au cœur de la politique de développement de l’UE. Ces dernières années, elle a connu des changements majeurs avec un nouveau consensus pour le développement en 2017, la signature de l’accord post-Cotonou qui régit les relations entre l’Union européenne et les États ACP en 2021 et l’intégration au budget européen du Fonds Européen de Développement (FED) dans le cadre financier pluriannuel 2021-2027. La disparition des accords commerciaux préférentiels et de l’instrument financier ad-hoc de la coopération (...)