Investissement vert et fonds structurels européens : répartitions et déterminants au niveau communal

Lucie Calanca-Simonutti, Ecole Normale Supérieure de Rennes

Jean-Baptiste Delaye, Université de Strasbourg

Jules Ducept, École Normale Supérieure Paris-Saclay, Université Paris-Saclay

Samuel Ligonnière, Université de Strasbourg (BETA) et CNRS

Solange Ulrich, Université de Strasbourg

Cette note propose une décomposition inédite des fonds structurels européens au niveau communal. Elle analyse l’ensemble des subventions européennes (FEDER et FSE) des communes françaises de plus de 10 000 habitants sur la période 2014-2020. Cette nouvelle base de données permet de comprendre toute l’hétérogénéité de la répartition de ces fonds entre les communes, ainsi que ses déterminants. La taille de la commune, le niveau de développement économique et la présence de certaines institutions (préfecture et université) en sont les instruments clés. L’analyse se double d’une décomposition entre investissements verts et non-verts. Il apparaît que le niveau de développement est clairement le déterminant principal du verdissement des subventions européennes.

Citer cet article

Lucie Calanca-Simonutti , Jean-Baptiste Delaye , Jules Ducept , Samuel Ligonnière , Solange Ulrich « Investissement vert et fonds structurels européens : répartitions et déterminants au niveau communal », Bulletin de l’Observatoire des Politiques Économiques en Europe, vol. 45, 13 - 22, Hiver 2021.

Télécharger la citation

Droits et Permissions

Accès libre : Cet article est distribué selon les termes de la licence internationale Creative Commons Attribution 4.0.

Le financement du libre accès est assuré par le BETA - Bureau d’Études Théoriques et appliquées

D'autres articles qui pourraient vous intéresser



Partager

, , ,