La politique d’assouplissement quantitatif : limites et alternative

Gilbert Koenig, Université de Strasbourg (BETA)

La politique d’assouplissement quantitatif mise en place par la BCE en 2015 consiste à alimenter en liquidités essentiellement le secteur financier en espérant que ces injections se transmettront au secteur privé par les canaux du crédit et des marchés financiers. Mais du fait de la faible efficacité de ces canaux, l’essentiel de ces liquidités reste dans les circuits financiers. Il paraît donc nécessaire d’envisager une politique alternative consistant à faire bénéficier directement le secteur non financier privé et/ou public des liquidités fournies par une nouvelle politique d’assouplissement quantitatif dont les caractéristiques doivent être spécifiées et dont l’efficacité doit être évaluée.

Citer cet article

Gilbert Koenig « La politique d’assouplissement quantitatif : limites et alternative », Bulletin de l’Observatoire des Politiques Économiques en Europe, vol. 34, 11 - 18, Eté 2016.

Télécharger la citation

Droits et Permissions

Accès libre (open access) : Cet article est distribué selon les termes de la licence internationale Creative Commons Attribution 4.0.

Le financement du libre accès est assuré par le BETA – Bureau d’Économie Théorique et Appliquée.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser



Partager