Le big bang monétaire de l’an 2002

Gilbert Koenig, Université de Strasbourg (BETA)

L’instauration de l’Union économique et monétaire (UEM) dès 1999 se justifiait par la nécessité politique de passer à cette étape de la construction européenne dans les délais prévus par le traité de Maastricht. Mais, elle ne s’est pas accompagnée par une substitution totale de l’euro aux monnaies nationales parce que le système européen des Banques centrales n’était pas en mesure de fournir en temps voulu les pièces et les billets libellés en monnaie européenne. De ce fait, une période de transition de trois ans s’est ouverte au cours de laquelle l’euro, dont l’utilisation n’est ni obligatoire, ni interdite, coexiste avec les monnaies nationales.

Citer cet article

Gilbert Koenig « Le big bang monétaire de l’an 2002 », Bulletin de l’Observatoire des Politiques Économiques en Europe, vol. 5, 9 - 12, Hiver 2001.

Télécharger la citation

Droits et Permissions

Accès libre (open access) : Cet article est distribué selon les termes de la licence internationale Creative Commons Attribution 4.0.

Le financement du libre accès est assuré par le BETA – Bureau d’Économie Théorique et Appliquée.

Du / des même(s) auteur()s

D'autres articles qui pourraient vous intéresser



Partager